«La promotion de la lecture est l’affaire de tous.» Arnold KOUAKAM

08/10/2015 13:17

«La promotion de la lecture est l’affaire de tous.» Arnold KOUAKAM

 «Pour améliorer la promotion de la lecture, il faut de la patience, de la persévérance et de l’imagination.»

La promotion de la lecture ne se limite pas au périmètre scolaire (lieux de lecture variés: bibliothèque, médiathèque, maison…)

La promotion de la lecture  implique une variété des genres (fiction, documentaire…) et des Supports proposés (format papier, électronique…)

La promotion de la lecture commence avant l’entrée à l’école (action Né pour lire par exemple)

La promotion de la lecture n’a pas de fin (action Roman des Romands pour le secondaire par exemple)

1. Cadrage

Depuis quelques années, sachant l’évolution des habitudes de lecture, l’accent est mis sur la Promotion au niveau national (campagne de sensibilisations dans les quartiers, les écoles …).

•  Quelques éléments de définition de la lecture :

-  L'entrée dans l'écrit, fondée sur l'alternance d'activités de lecture et d'écriture et la mise en évidence  des liens qui  les relient constitue un pas décisif et difficile

– dans l'apprentissage d'une autre modalité de la capacité à communiquer, qui ouvre notamment de nouvelles perspectives pour les apprentissages (conservation de l'information, accès au livre…)

-  La    lecture permet la construction de références culturelles, en particulier        en littérature

-  La lecture à l’école vise la construction d’un répertoire langagier     plurilingue

-  La lecture, c’est varier les situations de communication et les formes de contact avec les langues enseignées (genres de textes diversifiés, liens langue-image, liens   langue-corps (théâtre, mime), liens langue-musique,…)

-  La lecture ne se limite pas au genre narratif (genre de textes diversifiés)

-  Les  supports de la lecture doivent être variés (livres, journaux, médias électroniques…)

•  Quelques-unes des conditions cadre matérielle et organisationnelles :

-  Mettre à disposition des livres

– en français, en anglais dans les langues étudiées et, dans la mesure du possible, dans les langues d'origine des élèves à emporter à la maison.

-  Offrir l'accès à une bibliothèque fournie en publications adaptées à l'âge des élèves, variées et multiculturelles (la littérature doit y être présente dès le bas âge, les autres langues et cultures ainsi que l'histoire du pays.

-  Favoriser la fréquentation par les élèves des infrastructures  culturelles existantes, dans le quartier, la commune, la ville.

-  Organiser des rencontres avec des «professionnel-le-s» de la langue         (écrivain-e, illustrateur-trice, journaliste,…)

-  Rendre  accessibles  au public des collections de documents, d'autres  sources d'information et un service de référence nécessaires à la formation   et à la culture générale. 

-  Contribuer à la promotion des productions littéraires  et audiovisuelles du Valais

-  Favoriser le développement et la coordination de la lecture publique dans la ville.